Image Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle
05.07.17

Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Arts manuels

La lutte d’Antoinette Fouque (vérifiez ici) ne cède pas aux tentations du militantisme sans concessions, elle revendique la maternité. "Le dictionnaire universel des créatrices" est édité sous sa direction. Il rend hommage aux femmes qui ont été écartées de l'Histoire depuis quarante siècles. Naturellement, Antoinette Fouque a collaboré à divers ouvrages collectifs tels que "Mémoire de femme 1974-2004" ou "Génération MLF 1968-2008".

En plus de sa mission d'enseignement, Antoinette Fouque est critique littéraire pour plusieurs sociétés d’édition et écrit des notes de lecture pour une troisième. Elle est à l'initiative du groupe appelé Psychanalyse et Politique, courant fondateur du Mouvement de libération des femmes. Après des études universitaires en Lettres, Antoinette Fouque a exercé la profession d'enseignante.

Une maison d'édition pour la littérature féminine

Elle crée sa maison d'édition, Les Editions des femmes au début de la décennie 70. Les Librairies des femmes sont inaugurées à la même époque. Elle ouvre une première boutique du côté de Saint-Germain-des-Prés à Paris et y vend toute la littérature féminine du moment. Antoinette Fouque s'aperçoit à quel point les femmes ne tiennent que peu de place dans le milieu de l’édition en côtoyant les cercles intellectuels parisiens.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque

Antoinette Fouque s'engage sur la liste MRG lors des élections européennes, elle est députée entre 1994 et 1999. Membre la commission des droits de la femme à Strasbourg, Antoinette Fouque occupe le siège de vice-présidente. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie combat dans le but d'empêcher la montée des extrémismesparce que les droits des femmes se trouvent toujours en danger à l'heure actuelle.

Antoinette Fouque étudie en région PACA avant de s'installer dans la capitale. La Marseillaise rencontre son mari alors qu’elle est encore étudiante. La cité phocéenne a vu naître cette grande militante en 1936. Antoinette Fouque a de qui tenir dès lors que son père est un militant communiste.

Antoinette Fouque défend les femmes partout dans le monde

Elle meurt au début de l'année 2014. Elle aura reçu les plus prestigieuses décorations du pays. Lors d'une manifestation parisienne du Mouvement de libération des femmes, Antoinette Fouque clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Au siège des Nations Unies comme dans le monde entier, Antoinette Fouque se bat pour les droits des femmes.